Psychiatrie

Référent interne

Alexandre DORNIER –
Matthieu GUILLAUME –

Coordonateur local

Pr Benoit TROJAK –

Au CHU de Dijon

Il y a 3 services différents :

  • Le service de psychiatrie adulte : les internes sont répartis sur le service de d’hospitalisation complète (service ouvert et fermé), les urgences-liaison et la consultation-recherche. Il existe également un poste au CH La Chartreuse dans une unité rattachée au CHU (l’UCC).
  • Le service d’addictologie : il existe des postes pour l’unité d’hospitalisation complète
    d’addictologie, l’hôpital de jour ainsi que la recherche. Ces postes seront à l’avenir privilégiés pour les internes en FST addictologie tous DES confondus.
  • Le service de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent : il existe des postes en psychiatrie de l’adolescent en hospitalisation complète, en liaison, en hôpital de jour pédopsychiatrique, et en fonction du nombre d’interne, au Centre Ressource Autisme et au CMPP d’Is-Sur-Tille.

A noter que contrairement à beaucoup d’autres services de psychiatrie universitaire en France, ces services sont situés sur le même site que le CHU permettant une proximité directe avec les autres spécialités et un emplacement proche du campus universitaire.

Stages en périphérie

Il existe plusieurs terrains de stage, répartis sur la Bourgogne et répondant à la sectorisation de l’activité en psychiatrie.

Le CHS La Chartreuse bien que situé sur Dijon est considéré comme une
périphérie et ne valide pas pour des stages universitaires.

CH de La Chartreuse : Se situe sur Dijon même. Il regroupe plusieurs secteurs de psychiatrie, avec des unités spécialisés : un centre du sommeil, une unité dépression avec électroconvulsivothérapie, un Centre d’intervention précoce pour les psychoses, une équipe mobile précarité etc. Leur site internet vous détaillera bien les choses.

Sevrey (Châlon-Sur-Sâone, 45min de Dijon) : CHS couvrant les 2/3 nord du département de Saôneet-Loire. Les terrains de stages proposés sont nombreux : psychiatrie infanto-juvénile, psychiatrie générale en service d’hospitalisation complète ouvert ou fermé, hospitalisation de jour, service d’hospitalisation complète pour adolescents…

Mâcon (1h15 de Dijon): il existe des postes dans des unités d’hospitalisation complète ouverte ou fermée , unité de réhabilitation et un poste de liaison/urgence avec unité post-urgence. Les médecins des services sont bienveillants et accueillants. La séniorisation des gardes se fait par téléphone. Un minimum d’une garde par semaine et un week-end par mois est demandé.

La Charité-Sur-Loire (2h40 de Dijon): Il est possible de réaliser des stages dans des unités
d’entrant et des unités de chronique mais également activité de consultation (possibilité de
consultation à la maison d’arrêt). Les équipes soignantes et chefs de service sont à l’écoute,
bienveillants et accueillants. Il existe une séniorisation en début de stage avec des cours tous les mercredis, mais une certaine autonomie est également possible selon l’évolution de l’interne.

Auxerre (1h30 de Dijon) : CHS couvrant l’ensemble du département de l’Yonne. Il comprend un pôle de psychiatrie adultes et un pôle de psychiatrie infanto/juvénile et adolescents.
D’autres stages sont également possibles à Semur-en-Auxois (50min de Dijon), à la clinique du Château du Tremblay ou encore à Montceau-les-Mines.

Dans chaque lieu de stage, un internat ou des appartements sont mis à disposition des internes. A Dijon, il existe également un internat sur le CHS La Chartreuse ou au sein du CHU mais les places sont plus rares.

Gardes

Au CHU : Elles se déroulent aux urgences adultes et pédiatriques en tant que consultant. L’interne a à charge également les services d’addictologie, de psychiatrie adulte et de psychiatrie de l’adolescent. L’interne ne gère pas les soins somatiques qui sont dévolus aux internes de garde d’étages. Un senior est de garde aux urgences et il est présent de 18h à minuit sur le site et le dimanche matin de 9h à 13h. Pour le reste de l’hôpital, un autre senior est d’astreinte. Globalement, ces gardes sont chargées mais bien encadrées par les seniors. Le rythme des gardes est de 2-3 gardes par mois.

Dans les périphéries, les gardes sont psychiatriques et somatiques. Elles sont toujours encadrées par un senior d’astreinte.

Le droit au repos de garde est respecté dans l’ensemble.

Formation

Les internes ont accès, via la plateforme SIDES NG, aux cours de DES qu’ils doivent valider chaque année.

Pour la phase socle, il y a 5 séminaires obligatoires : psychiatrie adulte, addictologie,
pédopsychiatrie, médecine légale et initiation à la recherche. Ces séminaires sont sur la forme de cas clinique avec discussion.

Ensuite, un large panel de séminaires optionnels est disponible, tous ayant lieu les jeudi après-midi. Un nombre minimal de 16 séminaires optionnels doit être validés sur les quatre années d’internat, sachant que les masters de recherche peuvent compter comme un séminaire optionnel.

Globalement, les séniors sont présents au CHU, permettant un encadrement agréable avec un travail en équipe. L’apprentissage de sa spécialité est donc facilité et les situations d’urgence sont toujours séniorisées. Il y a également des chefs de clinique dans chaque spécialité. Ceux-ci sont bien présents pour les internes et réalisent des cours chaque vendredi avec une bibliographie préparée par les internes.

L’avenir

Les internes en psychiatrie sont encouragés à faire des masters et la recherche se développe de plus en plus avec notamment plusieurs études en cours testant l’efficacité de la stimulation magnétique transcrânienne répétée (rTMS) et de la stimulation transcrânienne à courant direct (tDCS) dans différentes pathologies psychiatriques et addictologiques. Des études sur la thématique « inflammation-métabolisme » sont également développées en psychiatrie avec une collaboration avec les services de Médecine Interne et Endocrinologie.

Il y a également la possibilité de réaliser des Formations Spécialisées Transversales (FST) en addictologie, en sommeil et expertise médicale/préjudice corporel ou encore de s’inscrire en option psychiatrie ou psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent ou en option psychiatrie de la personne âgée.

Il existe des postes de chef de clinique-assistant en psychiatrie, en addictologie et en
pédopsychiatrie. Pour l’accession à ces postes un master 2 de recherche est recommandé.